The Bewitched Hands – On the top in our ears.

Je croisais la pochette de l’album bien trop souvent pour l’ignorer encore longtemps. Voilà, The Bewitched Hands (on the top of our heads) est enfin parvenu à mes oreilles, et inaugure ainsi la section française de ce blog !

Que dire donc de cet album tant acclamé, pondu par nos 6 Rémois nationaux et nommé assez justement Birds & Drums ?
Ton léger, rythme entraînant, mélodies bien travaillées pour faire chanter tout le monde en choeur, il n’y a pas à dire, c’est du bon boulot pour ce petit groupe qui monte, qui monte (comme l’araignée, ah ah). En tout cas largement meilleur du point de vue qualitatif que ce qu’une majorité d’artistes français ont jamais tenté de faire dans le milieu musical. Une chose est sure, hors de question de s’ennuyer à l’écoute de ce Birds & Drums, la diversité des chansons et des styles faisant sans cesse grimper la courbe, on sent bien que c’est le genre de groupes à vivre en concert un de ces 4, histoire de s’arracher les cordes vocales et marcher sur les pieds des voisins.
On reconnaît sur certaines chansons (So Cool entre autres) quelques touches proches des groupes anglais période 60s-70s à travers les accords de guitare et le chant à plusieurs voix, toujous efficace. D’autres comme Cold ne se retiennent pas et entraînent l’auditeur dans un rock assez déchaîné. Enfin bref, niveau ambiance, on est plutôt bien servis, d’autant que l’agencement des chansons à l’intérieur de l’album permet une vraie intensité musicale, avec une alternance chansons rapides et puissantes / rythmes plus lents, mélodies plus posées : Hard to Cry suivi de Out of myself permettent un retour progressif au rythme dansant du refrain de Kings Crown et au son très rock de 2 4 GET.

Mais contrairement à la pluie de roses tombée sur les Bewitched Hands, je n’ai personnellement pas trouvé cet album transcendant. Il est bon, voire très bon, d’un point de vue musical. Varié, amusant, motivant et bien organisé, il a toutes les raisons pour plaire. Mais j’ai très difficilement accroché, probablement parce que les voix deviennent peu à peu perturbantes, voire fatigantes sur la fin. Et l’arrangement musical donne une impression de surplus de sons et d’effets sonores, impression qui gâche quelque peu la qualité des certains morceaux et des mélodies. Et minde rien l’album passe vite. Un peu trop vite.
Enfin bon, il n’en reste pas moins qu’ils s’en sortent qund même vraiment bien, et remuent un peu l’industrie musicale française qui a tendance à s’endormir sur des prétentieux ramollis par leur textes plus lourds qu’un tome de philo.
En somme, ça doit être bien frais en concert, ça donne la pêche, la banane, et éventuellement une très forte envie de gigoter ; mais à éviter en période de grande fatigue, la voix nasillarde et l’avalanche de guitares et autres sons risqueront peut-être de filer la migraine.

Artiste : The Bewitched Hand (On The Top Of Our Heads)   
Album : Birds & Drums
Genre : pop psychédélique (et une pincée de rock)   
Label : Look Mum No Hands ! / Sony Music Entertainment  
Sortie : 25 octobre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :